Ce vendredi, plus de 70 agents, infirmières, aides-soignants, ASH de l’EHPAD et soins de longue durée du CHU d’Angers avec le syndicat FO ont interpellé la direction du CHU et les représentants des usagers lors du conseil de la vie social.

Ils ont remis une pétition pour l’amélioration des conditions de travail et la qualité de vie des résidents de St Nicolas qui a recueilli 184 signataires en moins d’une semaine. 

« La situation est plus que dégradée à l’EHPAD St Nicolas. Depuis la fusion avec le CHU les conditions de travail des agents et par conséquent la qualité de vie des résidents sont impactées au nom de l’économie. Les exemples de sous-effectif sont quotidiens comme le démontrent les 17 missions de remplacement sur l’application « hublo » pour le weekend du 2 et 3 septembre. Le personnel de St Nicolas n’aspire qu’à travailler dans de bonnes conditions pour sa santé et pour le quotidien des résidents. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Les tutelles et la direction connaissent la situation mais rien ne change. La coupe est pleine !! » 

Les collègues du pôle médico-social St Nicolas qui regroupe 11 services au total pour 419 résidents ont décidé lors d’une assemblée générale d’envahir le conseil de la vie sociale pour remettre cette pétition et présenter leurs revendications, en premier lieu des recrutements immédiats pour combler les lignes vacantes et les arrêts de travail non remplacés. 

Ce jour rien que sur une des résidences, il n’y a qu’une seule infirmière pour 124 résidents quand il en faudrait au moins 3 ! L’ARS et le conseil départemental ont été alertés à plusieurs reprises ces derniers mois. 

Force ouvrière revendique des moyens immédiats pour Saint Nicolas 

– Des effectifs dans les résidences de St Nicolas – Des remplacements et des recrutements
- Le Respect des plannings
- La Prime Grand Age pour tous 

Cette situation est la même que dans toutes les EHPAD, au moment où l’agence régionale de santé des Pays de la loire présente les orientations pour les 5 ans à venir, aucun moyen supplémentaire n’est prévu pour les EHPAD . Au contraire la réponse est la concentration sur les EHPAD des résidents en situation de grande dépendance sans salarié supplémentaire pour les structures. La question de l’augmentation des effectifs est donc plus que jamais une revendication centrale pour le personnel et pour les conditions de vie de nos anciens. 

La délégation attend maintenant une date de rendez-vous avec la direction. Pour FO, le regroupement sur les revendications communes de toutes les EHPAD est une urgence pour inverser le court des choses. 

FO CHU 

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter