Taxis Angers

80 taxis ont manifesté lundi devant la préfecture ; ils ont ensuite bloqué la circulation rue Louis Gain devant le siège de la CPAM. Les chauffeurs veulent le retrait d’une convention entre leur profession et la Caisse nationale de l’assurance-maladie (CNAM) sur le transport médical des patients.

Cette convention impose des tarifs « inacceptables » On impose aux taxis une convention tarifaire qui ne tient pas compte de l’augmentation de leurs charges.

Les taxis s’opposent également aux transports sanitaires partagés. Cette invention voulue dans la loi de financement de la sécurité sociale pour faire des économies. « C’est n’importe quoi » nous explique un taxi. « On va mélanger dans un taxi des gens avec des pathologies différentes. Des gens contagieux avec d’autres », ce sera également pénible pour les patients. « Imaginez deux patients qui ont rendez-vous à la clinique, l’un sort à 9 h 30 et l’autre à 11 heures, c’est ingérable. »Nous explique René.

Les taxis veulent revenir à la table des négociations, et menacent de reconduire le mouvement régulièrement. 

Cette publication a un commentaire

  1. Jeannot Angers

    Oui c’est dingo les taxis n’ont pas besoin de ce genre de tracasserie. Soutenons les taxis.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter