1,6 M€ : c’est le montant prévisionnel des travaux qui vont se dérouler à partir de ce lundi et jusqu’à fin mars au Château du Plessis-Macé. L’un des sites les plus emblématiques du patrimoine angevin va en effet faire l’objet d’un chantier de modernisation et de remise aux normes.

Le Château du Plessis-Macé. ©Bertrand Béchard

Propriété du Département depuis 1967, le Château du Plessis-Macé est un lieu d’animations pédagogiques, de rendez-vous festifs et théâtraux, mais aussi et peut-être surtout l’écrin qui accueille une partie des représentations du Festival d’Anjou.

Ce site doit aujourd’hui passer par une remise aux normes complète de ses installations électriques et de ses différents dispositifs de sécurité. La cour, qui gardera à l’issue de ce chantier son caractère végétalisé, va par ailleurs faire l’objet d’importantes interventions souterraines. Les réseaux vont être remis à neuf, afin notamment de préparer l’installation future d’une chaufferie biomasse au bois, qui remplacera l’actuel chauffage au fioul. Cette séquence du chantier nécessitera de creuser des tranchées dans la cour. Les archéologues du Département, sous la conduite de la Direction régionale des affaires culturelles, seront mobilisés durant cette phase spécifique afin d’effectuer des fouilles si besoin.

En complément de l’amélioration de l’accessibilité de l’entrée et de la rénovation des sanitaires, le chantier prévoit aussi une nouvelle mise en lumière de ce monument avec un dispositif modulaire qui permettra de varier les ambiances en fonction du type de spectacle et d’animation.

Enfin, une intervention est également programmée pour stabiliser le sol de la zone où est implanté d’ordinaire le gradin du Festival d’Anjou. Celui-ci restera d’ailleurs installé au même endroit après ce chantier qui devra donc être terminé pour la réouverture au public du site courant avril 2024.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter