Lundi dernier, devant le collège François Villon aux Ponts de Cé, les Accompagnant d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) avec les parents et les enseignants tenaient une conférence de presse, pour exprimer leur colère face au manque d’effectifs pour prendre en charge les élèves concernés. Cette situation est générale sur l’ensemble du territoire.

A cela vient s’ajouter les conséquences catastrophiques de la mise en place des Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé (PIAL) sur les conditions de travail des agents du fait, entre autres, de l’augmentation du nombre d’élèves à accompagner avec des situations de handicap très variées et parfois complexes…

En outre, le ministère entend promouvoir la polyvalence à travers la fusion des AED (Assistants d’Education) et des AESH menaçant la spécificité des missions exercées par ces deux catégories de personnels indispensable au bon fonctionnement des établissements.

La France Insoumise apporte son soutien à la Journée de mobilisation et de grève des syndicats enseignants le mardi 3 octobre 2023 ainsi qu’au rassemblement prévu à 17 h 30 devant la Direction Départementale de l’Éducation Nationale, pour la satisfaction de leurs revendications :

– Création d’un véritable statut reconnaissant le métier d’AESH ;

– Augmentation réelle et significative des rémunérations ;

– Garantie de pouvoir travailler à temps complet sur la base d’un accompagnement élève à 24

heures ;

– Abandon des PIAL (Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisé) et de la politique de

mutualisation des moyens ;

– Abandon du projet de fusion AED et AESH en ARE (Accompagnant à la Réussite Éducative)

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter